Introduction

A l’époque où l’art conceptuel se développait avec des préoccupations s’appuyant sur une problématique primaire : qu’est-ce que l’art ? Gina Pane, artiste française d’origine italienne et autrichienne, remît à son tour en question les fondements de l’art en élaborant un nouveau concept artistique : son corps. A la fin des années soixante, la société, bouleversée par diverses revendications, amena Gina Pane à entamer une phase de sa vie artistique dédiée à la performance et à l’art engagé. Cette période (de 1968 à 1979), nous intéresse particulièrement car l’artiste y utilise son corps comme outil de création .

Voici quelques articles généraux pour présenter l’artiste et sa démarche :

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CPSY_052_0105

Cet article écrit par Françoise Neau, maître de conférence à l’université Diderot et psychanalyste, est tiré d’un numéro de la revue Champ psychosomatique (2008).
Son article comporte cinq parties. Dans la première, Françoise Neau fait une présentation non exhaustive de Gina Pane. Elle présente dans la deuxième son parcours de manière plus approfondie. Elle tente ensuite de retracer le langage du corps au travers des œuvres de Gina Pane ; puis elle s’intéresse au travail de la blessure. Enfin, elle évoque les images de l’action corporelle. Gina Pane a cherché durant toute sa période body-art à inventer un « langage du corps où la douleur et les blessures auto-infligées au corps seraient une source d’ouverture à l’autre et de connaissance ».

http://www.villamedici.it/fr/resident/hountou/?of=17&d=2010

Julia Hountou, historienne de l’art, est pensionnaire de la Villa Medici. Elle a beaucoup écrit sur Gina Pane. Le site de la Villa Medici met à disposition quelques-uns de ses articles ; ils peuvent être intéressants d’un point de vue biographique.

http://www.performarts.net/ejournal/I-PerformArts/entretiens10.html

Cet article a été posté sur le site de la revue PerformArts en 2006. Il s’agit de la retranscription d’un entretien entre Noël Cuin, plasticien et enseignant à l’école des Beaux-arts de Bordeaux, et Julia Hountou, docteur en histoire de l’art spécialiste de Gina Pane. Noël Cuin a suivi de très près la carrière de l’artiste, qu’il avait rencontré à l’occasion de sa première œuvre publique : Hommage à un jeune drogué. Il raconte l’histoire de cette action et montre à quel point Gina Pane a influencé son travail.

Publicités